Le ministère du travail, insiste sur l'importance de la prévention pour anticiper les risques professionnels,

plutôt que de s'en tenir à une vision réparatrice.

 

Ce plan se réfère aussi à la notion de qualité de vie au travail,

on parle de "bientraitance" au travail. 


La sophrologie en tant que discipline prophylactique fait partie des possibles quant aux mesures préventives des risques psycho sociaux.

 

Elle soutient les salariés, les cadres et les dirigeants. 

 


"Etre informé c'est être plus fort"


Article L-230-2-1 du code du travail

"Le chef d'établissement prend les mesures nécessaires pour assurer la sécurité, et protéger la santé physique et mentale des travailleurs de l'établissement y compris les travailleurs temporaires.

Ces mesures comprennent des actions de prévention des risques professionnels, d'information et de formation,

ainsi que la mise en place d'une organisation et de moyens adaptés.

Il veille à l'adaptation de ces mesures pour tenir compte du changement des circonstances

et tendre à l'amélioration des situations existantes".