"Connais toi toi même" Platon

 

En état de profonde relaxation nos ondes cérébrales passent du mode bêta au mode alpha, vingt minutes de relaxation profonde nous offrent l'équivalent de deux heures de sommeil récupéré. Nos hémisphères cérébraux fonctionnent alors plus harmonieusement, et nous pouvons en conscience opérer les changements que nous souhaitons. Les fonctions physiologiques sont apaisées, le corps récupère, le mental se repose et les émotions se calmentLa sophrologie, héritière des philosophies grecques, allemandes et orientales s'est consolidée sous l'éclairage de la médecine et des neurosciences. Elle nous montre, à l'instar de l'hypnose, que les modifications des états de conscience, instillés par la parole, "la belle voix" chère à Platon, sont la "voie royale" pour accéder à nos immenses ressources intérieures. 

Ces ressources sont plus que des images, elles sont un potentiel génétique que nous portons dans chacune de nos cellules. Caycédo et Rossi, nous expliquent le lien fondamental qui unit nos cellules biologiques et notre cerveau.

Ce cerveau qu'il faut bien voir comme le quartier général de nos potentialités. Il régule nos pensées et nos intentions sous formes d'échanges électriques portés par nos neuro-transmetteurs.

Ainsi, nos pensées, nos émotions, nos actes, s'impriment jusque dans nos cellules, et peuvent y opérer des transformations positives, y faire ressortir tout le potentiel génétique de l'être humain